Jijé en Amérique et les "petites putains".

Jijé en Amérique et les "petites putains".

Message par Gentil-Toto » 24 Juillet 2014, 10:36

Pas trash.
Mais peut-être intéressant.

C’est de l’Histoire,les p’tits gars.

Jijé, Morris et Franquin sont un jour partis pour L’Amérique, voir de près l’eldorado de la bédé.
C’est une histoire compliquée : Jijé y est resté un an, 1947.

« Aux Etats Unis j’avais fait un essai sur un scénario que l’on m’avait donné. J’avais essayé de faire quelque chose de vraiment américain. Les Américains regardaient ça et ils pouffaient de rire en disant : « C’est comme ça que les européens nous voient ». Ça tient à des riens, peut-être une sorte d’excitation des personnages. Un manque de placidité bovine. Mes filles pour eux c’étaient des petites putains parisiennes. » Entretient avec Henri Filipini, Les Cahiers de le Bande Dessinée 39.

Ce qu'il ne dit pas, c'est qu'il a été publié la-bàs. Est-ce cette histoire-là ?

Ça n’existe pas dans les intégrales et les bibliographies, c’est pour vous parce que vous êtes gentils.

Image
Image
Image
Image
Image
Image

La jolie couverture du volume.
Image

Ceci dit, je suis content d'avoir trouvé ça, c'est vraiment de l'inédit.
Avatar de l’utilisateur
Gentil-Toto
 
Message(s) : 2953
Inscription : 25 Avril 2011, 01:00

Re: Jijé en Amérique et les "petites putains".

Message par sff9 » 24 Juillet 2014, 14:57

Je pensais que Brad était un alien, gros twist à la fin.

C'est mignon sinon, et c'est joli. Je ne vois pas vraiment les petites putains parisiennes, il faudrait comparer avec d'autres histoires du même volume peut-être. Je pense aussi que les Américains trollaient un peu.

Pour l'histoire, je n'aime vraiment pas la fin — que Tina se plante, c'est un peu mérité, mais que Brad la foute sur son cheval sans lui demander son avis pour la faire gagner avec lui, c'est naze.
Avatar de l’utilisateur
sff9
 
Message(s) : 790
Inscription : 13 Mars 2008, 01:00
Localisation : astéroïde des damnés

Re: Jijé en Amérique et les "petites putains".

Message par Yoda-Ben² » 24 Juillet 2014, 16:20

Je suppose que le lectorat américain a été choqué que Tina se laisse embrasser si vite... Dans les bandes dessinées romantiques destinées aux jeunes filles de cette époque, le baiser se devait d'être la scène finale. Ou alors, ce geste d'une obscénité extraordinaire que Tina fait en tendant la main à Brad, peut-être...
Sinon, honnêtement, je ne vois pas. Pour vous donner une idée de ce qu'étaient les comics romantiques des années 50-60, voilà une adresse probablement connue de pas mal de gens ici : Mister Kitty's Stupid Comics.
"- Vous parlez tout seul ?
- Oui, c'est le seul moyen d'avoir une conversation intelligente."
Black Adder
GH d- s:+ a- C++ U? P L(+) E? W++ N o? K w++ O? M? V? PS++ PE+ Y PGP- t++ 5 X++ R* tv+ b++++ DI++ D--- G+++ e+++(++++) h r(*) x+**
Yoda-Ben²
Administrateur
 
Message(s) : 2154
Inscription : 01 Janvier 2008, 01:00


Retour vers Comics

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron