Rocket Girl

Rocket Girl

Message par slater_74 » 18 Août 2014, 00:43

Alléché par les previews et les retours positifs sur cette série de Brandon Montclare et Amy Reeder, je me suis laissé tenté et j'ai acheté le TPB. Je viens de terminer la lecture et le seul mot qui me vient à l'esprit est: NUL!

Le scénario est confus, la plupart des personnages n'ont aucune caractérisation et agissent de manière illogique, au point que je m'arrêtais toutes les deux pages pour me poser des questions de logique élémentaire comme:
- Qui sont ces personnages et quels sont les liens entre eux?
- Pourquoi les deux scientifiques hébergent-elles Dayoung chez elles au lieu de l'emmener à l'hôpital?
- Pourquoi les deux flics révèlent-ils tous les détails d'un crime qui vient de se commettre à une gamine qui débarque de nulle part?
- Pourquoi Dayoung veut-elle remonter le temps et saboter cette machine dont on ne sait pas trop à quoi elle est censé servir?
- Comment la scientifique à cheveux roses (les personnages sont tellement creux que je n'ai pas réussi à retenir leurs noms) sait-elle que les deux poursuivants de Dayoung viennent du futur?
- Pourquoi cheveux roses décide-t-elle de faire "ce qu'aurait fait Dayoung" alors qu'elle la connaît à peine?

Tout ça au service d'une éniemme histoire de complot (avec le cliché des silhouettes en réunion) sur lequel on ne saura finalement rien. Et moi qui espérait naïvement que ce genre de semblant de scenar avait disparu avec les années 90.

Et on ne peut même pas dire que les dessins d'Amy Reeder sauvent les meubles. C'est joli, certes, mais la narration est confuse, les transitions d'une case à l'autre manquent de fluidité et dans certains cas, on ne sait même pas dans quel ordre les lire.

Non, vraiment, je ne comprends absolument pas le buzz autour de ce titre. Comme dirait Linkara: this comic sucks!
slater_74
 
Message(s) : 215
Inscription : 16 Juin 2014, 13:34

Re: Rocket Girl

Message par slater_74 » 20 Août 2014, 00:31

Je reviens sur Rocket Girl pour une critique un peu plus détaillée après avoir eu le temps de digérer ma lecture et d'en discuter sur d'autres forums. Voyons donc les nombreux problèmes en détail.


Le premier problème, c'est évidemment la motivation de l'héroïne (Dayoung alias Rocket Girl) à vouloir effacer son époque d'origine (un 2013 très différent du notre). Grosso modo, elle découvre que son monde existe parce qu'une compagnie a envoyé un objet dans le passé (1986) et décide d'empêcher ça en se rendant à cette époque. Là où ça coince, c'est qu'on ne sait pratiquement rien de son 2013, le peu qu'on en voit donne plutôt l'impression d'un monde idyllique. Alors pourquoi veut-t-elle l'effacer et ses amis avec? Parce qu'elle estime que ce n'est pas "juste" de modifier l'histoire. Encore que la compagnie envoie l'objet dans le passé parce qu'elle sait qu'elle l'a trouvé dans le passé, ce qui fait que techniquement, elle ne modifie pas le cours de l'histoire mais fait au contraire en sorte qu'il ne soit pas modifié.

Bon, admettons, elle a des principes rigides et refuse qu'on modifie l'histoire, même pour le mieux. Quelle est la première chose qu'elle fait en 1986? Elle capte un appel de police sur un crime relativement banal ayant eu lieu à l'autre bout de la ville et elle laisse tomber ce qu'elle était en train de faire pour y foncer aussitôt et capturer le criminel. Félicitations, monsieur le scénariste: on en est à peine à la page 10 et votre personnage principal est déjà out-of-character!

Et le plus beau? Après avoir empêché que l'histoire soit modifiée (ou plutôt après avoir modifié sa propre histoire) et que ses actions dans le passé n'ont plus aucune importance, la première chose qu'elle fait est d'abandonner ses activités de superhéroïne. La raison? "I came back to fix my 2013, not change your 1986." TU N'AS FAIT QUE CA DEPUIS TON ARRIVEE, BECASSINE ! Cette fille fait tout à l'envers, c'est une Bizarro ou quoi?


Passons au deuxième problème: la caractérisation des personnages. INEXISTANTE! Les personnages ne sont défini que par leur fonction ou leurs caractéristiques physiques mais on n'a pas la moindre idée de qui ils sont, quels sont leurs traits de caractères ou quelles sont les relations entre eux (Entre autres choses, je n'ai pas compris si cheveux roses et quota ethnique étaient collocs, lesbiennes ou si l'une rendait juste visite à l'autre). Je ne demande pas qu'on m'explique les raisons profondes pour lesquelles tel personnage entre dans une pièce façon Burt Reynolds dans La Quatrième Dimension. Je demande juste que les personnages EXISTENT. A titre de comparaison, dans le premier numéro de Youngblood, on apprenait que Shaft était un tireur d'élite et avait une petite amie assistante du procureur, que Chapel était un homme à femmes, que Vogue avait un problème avec l'autorité et que Bedrock était un gamin dans un corps de géant qui vivait encore chez sa mère. Que sait-on des personnages de Rocket Girl après 5 numéros? RIEN! Faire moins bien que Rob Liefeld, c'est quand même un exploit.

Et puisqu'on parle de Youngblood. Apparemment, les auteurs ont situé l'action en 1986 pour donner une ambiance 80s à leur série, mais hormis quelques éléments de background, la série pourrait tout aussi bien se dérouler de nos jours. Mais surtout, au lieu de recréer l'ambiance 80s recherchée, les auteurs ont recréé celle des 90s. La monde de 2013 ressemble à l'image qu'on avait du futur dans 2099 et on retrouve les théories du complot à tiroir et à rallonge très à la mode à l'époque (Merci X-Files), mais il n'y a pas que ça. Personnage principal hi-tech, interventionniste, impulsif et irresponsable? Check! Absence de caractérisation? Check! Action privilégiée à l'exposition? Check! Narration sous forme de monologues intérieurs inutiles et envahissants? Check! Il ne manque que le gore et encore (on a droit à un cadavre mutilé en avant-plan à un moment).



Et ensuite, il y a le scénario qui comporte plus de trous que le rapport annuel sur les jeux de plage du journal de Fantasio le jour de sa fête. Dayoung et cheveux roses viennent à peine de se rencontrer? Scène suivante, elles sont copines et cheveux roses l'héberge chez elle! Dayoung débarque sur une scène de crime? Les deux flics donnent aussitôt tous les détails du crime qui vient d'avoir lieu à cette gamine surgie de nulle part! Le supérieur de Dayoung n'est pas d'accord avec elle? Scène suivante, il la soutient à 100%!

Certaines scènes n'ont aucun sens. Alors que Dayoung s'apprête à partir pour 1986, deux gardes l'attaquent, apparemment pour l'en empêcher, mais en fait l'assomment et l'envoient eux-mêmes en 1986! En plus d'être complétement illogique, cette façon maladroite d'indiquer au lecteur que Dayoung est manipulée arrive beaucoup trop tôt (le twist aurait été plus à sa place vers la fin), en plus de faire passer l'héroïne pour une demeurée ("Tiens? Les types qui voulaient m'empêcher d'aller dans le passé m'ont eux-même expédiée dans le passé? Bof, c'est sans importance."). Et quand les deux gardes l'attaquent à nouveau en 1986, elle reconnaît leurs visages ... qui étaient masqués!

Je n'ai rien contre une petite invraisemblance ou une petite facilité scénaristique de temps en temps (c'est pour ça que je ferme les yeux sur le "ipad" de Dayoung qui est compatible avec la technologie d'il y a 30 ans), mais quand le scénario ne comporte que ça, j'ai la désagréable impression d'être pris pour un con par l'auteur.


Et enfin, il y a le plus gros problème de Rocket Girl: l'héroïne est antipathique. C'est une gamine mal-élevée, hypocrite, irresponsable, inconsciente et inconséquente qui ne reconnaît aucune autorité (elle tabasse même des policiers qui font juste leur travail), n'en fait qu'à sa tête sans réfléchir aux conséquences de ses actes, ne tire aucune leçon des catastrophes qu'elle provoque et pire, les ignore complétement. Le pompon étant quand son inconséquence provoque une explosion dans le métro qui détruit une rame avec tous ses passagers (On ne voit qu'un cadavre et un survivant, mais j'ai peu d'espoir pour les autres) et que ça ne lui fait ni chaud ni froid. Et que font les témoins de la scène? Ils l'aident à échapper à la police! C'est une MEURTRIERE, bande de patates! Vous comprendrez que quand j'entends ensuite les auteurs ou les critiques se vanter qu'ils ont créé une héroïne adorable auquel n'importe quelle ado voudrait ressembler, ça me met hors de moi.


Ceci-dit, malgré son inexplicable succès critique, la série ne semble pas tant convaincre les lecteurs que ça. Le numéro 5 est passé sous la barre de 10 000 exemplaires alors que le premier numéro dépassait les 20 000. Le scénariste ayant déclaré quelques mois auparavant (alors que les chiffres étaient très bons) que la série serait annulée si elle passait sous les 8 000 exemplaires, ça commence à sentir le sapin.
slater_74
 
Message(s) : 215
Inscription : 16 Juin 2014, 13:34

Re: Rocket Girl

Message par Mio Kate » 20 Août 2014, 12:01

Je ne connais pas, j'ai fait des recherches du coup, et apparemment c'est cela : https://www.kickstarter.com/projects/12 ... comic-book
Un comic démarré par un kickstarter réussi. Étant donné les récompenses, on peut en déduire que 5 backers ont une apparence en guest-start dans les volumes 2 et 3.
Le buzz dont tu parles vient peut-être alors simplement de la popularité que donne un kickstarter réussi, outre les backers il y a un effet de pub qui a pu alimenter les espoirs (tant de gens qui backent ne peuvent PAS se tromper... ça n'arrive jamais sur Kickstarter).
Image
Mio Kate
Administrateur
 
Message(s) : 4054
Inscription : 30 Décembre 2007, 01:00

Re: Rocket Girl

Message par slater_74 » 20 Août 2014, 12:09

Non, même les critiques des numéros individuels sont positives.
slater_74
 
Message(s) : 215
Inscription : 16 Juin 2014, 13:34

Re: Rocket Girl

Message par slater_74 » 07 Novembre 2014, 18:06

On appréciera au passage les efforts des auteurs pour fidéliser leur lectorat. La série était censée faire une courte pause pour reprendre en septembre avec un nouvel arc. Maintes fois reporté, le numéro 6 est maintenant annoncé ... en mai 2015, soit un an après le numéro 5!
slater_74
 
Message(s) : 215
Inscription : 16 Juin 2014, 13:34

Re: Rocket Girl

Message par slater_74 » 25 Décembre 2014, 19:23

Une critique plus détaillée avec quelques extraits sur mon site Cases Critiques: http://www.casescritiques.fr/?p=343
Dernière édition par slater_74 le 20 Juin 2015, 11:08, édité 1 fois.
slater_74
 
Message(s) : 215
Inscription : 16 Juin 2014, 13:34

Re: Rocket Girl

Message par slater_74 » 20 Juin 2015, 11:07

Le "très attendu" épisode 6 se sera finalement vendu à à peine plus de 8500 exemplaires, soit une chute de plus de 1000 ventes par rapport au 5. On se rapproche dangereusement du seuil des 8000 exemplaires en dessous duquel la série ne sera plus viable. Le scénario catastrophique et les retards à répétition auront eu raison de la patience des lecteurs. Le plus cocasse, c'est que dans ses sollicitations, l'éditeur Image persiste à décrire la série comme "un bestseller". :wtf:
slater_74
 
Message(s) : 215
Inscription : 16 Juin 2014, 13:34

Re: Rocket Girl

Message par Mio Kate » 30 Juin 2015, 18:24

La notion de bestseller est très relative. Chez Image, combien faut-il de vente pour être considéré comme un bestseller ? et surtout, avec les chutes de ventes depuis le premier épisode (sachant qu'on peut compter comme "préventes" ceux qui ont assez soutenu dans le premier épisode), appelle t-on toujours la série bestseller quand cela pourrait ne s'être basé que sur le premier volume ?
Bon bien sûr, argument marketting toussah toussah...
Image
Mio Kate
Administrateur
 
Message(s) : 4054
Inscription : 30 Décembre 2007, 01:00

Re: Rocket Girl

Message par slater_74 » 05 Décembre 2015, 12:27

On va me dire que je m'acharne, mais voyez l'extrait qu'ils ont choisi pour annoncer la sortie du numéro 7 (la fille de droite est censée être sa seule amie en 1986) :
Image
Notre héroïne, mesdames et messieurs!
slater_74
 
Message(s) : 215
Inscription : 16 Juin 2014, 13:34

Re: Rocket Girl

Message par L'Affreux JoJo » 11 Janvier 2016, 21:17

A noter que le premier tome de la série est sorti chez Urban en fin d'année dernière et était vendu au prix d'appel de 10€ (du moins jusqu'au dernier 31/12)
Avatar de l’utilisateur
L'Affreux JoJo
 
Message(s) : 1846
Inscription : 31 Décembre 2007, 01:00

Re: Rocket Girl

Message par slater_74 » 28 Septembre 2017, 13:21

L'humour selon les auteurs de Rocket Girl:

Image
slater_74
 
Message(s) : 215
Inscription : 16 Juin 2014, 13:34


Retour vers Comics

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron